INHESJ

27e session nationale Sécurité et Justice

Le 11 mars 2015 Imprimer

Pour permettre à un public de haut niveau, concerné par les problématiques de sécurité et de justice d’appréhender les risques et menaces contemporains ou d’approfondir leur connaissance, l’INHESJ propose, depuis sa création en 1990, une session nationale intitulée « session nationale Sécurité et Justice » . Elle a pour principal objectif de dispenser une culture de sécurité et de justice à travers l’identification et l’analyse des risques et des menaces et les réponses à mettre en œuvre pour y faire face. Les inscriptions à la 27e session sont maintenant ouvertes et ce jusqu’au 30 juin 2015.

La Session nationale « Sécurité et Justice » est un lieu , d’échanges et de réflexions sur les risques et menaces auxquels sont confrontées nos sociétés.
La session a pour finalité de faire partager à une centaine d’auditeurs de haut niveau, appartenant aux secteurs public et privé une culture de sécurité et de justice.
Le cursus s’articule autour de trois grands objectifs :

  • Expliquer la place et le rôle des acteurs concourant à la sécurité nationale.
  • Appréhender les grands enjeux contemporains de la sécurité et de la justice.
  • Intégrer à la réflexion les dimensions de complexité, veille, anticipation
    et résilience.

Cette formation s’adresse principalement aux

  • élus nationaux et locaux ;
  • membres du conseil économique, social et environnemental ;
  • administrateurs des assemblées parlementaires et du conseil économique, social et environnemental ;
  • magistrats de l’ordre administratif et de l’ordre judiciaire ;
  •  hauts fonctionnaires d’État, territoriaux et hospitaliers membres des corps recrutés par la voie de l’École nationale d’administration ou membres des corps de niveau équivalent ou  agents contractuels de haut niveau ;
  • commissaires divisionnaires de la Police nationale ;
  • officiers supérieurs des trois Armées, de la gendarmerie nationale et des sapeurs pompiers, du grade de colonel ;
  • universitaires et chercheurs de haut niveau des secteurs public et privé ;
  • cadres supérieurs, dirigeants et associés d’entreprise ;
  • membres des professions libérales ;
  • dirigeants syndicaux nationaux ;
  • journalistes ;
  • personnalités qualifiées exerçant dans les secteurs économique, social, scientifique, juridique, associatif, culturel et cultuel ;
  • auditeurs étrangers, issus des corps policiers et militaires supérieurs, maîtrisant la langue française, sur proposition de leurs autorités nationales respectives, relayée par les ambassades ;
  • auditeurs étrangers issus du secteur privé exerçant leur activité en France et maîtrisant la langue française.

Le Directeur de l’Institut peut également choisir de retenir des personnalités dont la candidature présente un intérêt spécifique.

Accéder à la brochure de présentation

Télécharger le dossier de candidature

Télécharger la convention de formation