Levée de doute

« Pour les exploitants des centres de télésurveillance, la pression actuelle sur les prix appelle des solutions pour optimiser les coûts de fonctionnement »

Le 25 novembre 2014 Imprimer

ESI innove avec son nouveau module AV1 qui permet d’utiliser l’analyse vidéo intelligente dans les stations, à distance des sites télésurveillés, et avec la disponibilité de solutions de télésurveillance dans le cloud. Des innovations fortes qui permettent de nouveaux modes de fonctionnement comme nous l’explique Claude Néri, président-directeur général d’ESI.

Propos recueillis par Michel Eynaud, journaliste spécialisé

En quoi la nouvelle solution développée par ESI constitue-t-elle une avancée en matière de levée de doute ?

La grande innovation apportée par ESI dans le traitement des images de levée de doute, réside dans le fait que celui-ci peut maintenant être réalisé automatiquement côté télésurveilleurs par le module d’analyse vidéo intelligente AV1 sur les images arrivant en cas d’alarme au centre de télésurveillance en provenance des sites surveillés. Ceci permet de filtrer automatiquement la plupart des fausses alarmes tout en transmettant aux opérateurs les alarmes réelles. Ceux-ci sont donc plus disponibles pour mieux traiter les événements de sécurité de plus de sites, et cela concourt à une meilleure efficacité des centres.
L’utilisation d’analyse vidéo intelligente dans les centres est une grande première. ESI a déjà innové il y a plusieurs années avec le module V1 qui permet, à des fins de levée de doute, de recevoir les images vidéo de la plupart des formats vidéo des caméras et enregistreurs des sites surveillés. Module V1 avec lequel tous les fabricants aujourd’hui sont ou cherchent à être compatibles. L’analyse vidéo avec le module AV1 est une nouvelle étape.
Notre nouvelle solution AV1 est un premier résultat direct de l’intégration dans le groupe ESI d’ARGOS Technologies, qui nous a apporté son savoir-faire de longue date en analyse vidéo et en logiciel de gestion vidéo. D’autres suivront, et nous allons continuer à présenter de nouvelles solutions technologiquement en avance sur le marché et en phase avec les besoins croissants de nos clients.

Les opérateurs des centres de télésurveillance doivent-ils craindre pour leur avenir ?

C’est l’inverse ! Ils ne vont pas être remplacés mais assistés par les machines. En fait, ce qui va se passer dans les centres de télésurveillance est similaire à ce qui s’est déjà passé dans les centres de supervision des sites avec l’analyse vidéo intelligente. Les opérateurs sont toujours là, et au lieu de surveiller quelques caméras ils en surveillent aujourd’hui beaucoup plus et avec bien entendu plus d’efficacité opérationnelle.
Pour les exploitants des centres de télésurveillance, la pression actuelle sur les prix appelle des solutions pour optimiser les coûts de fonctionnement, et de telles solutions sont plus que bienvenues. Le module AV1 améliore considérablement la qualité de service et la satisfaction client, et permet de fidéliser la clientèle.

On entend également ESI parler de cyberguarding : que recouvre ce terme ?

Le cyberguarding se rapporte aux activités de surveillance humaine complétées et enrichies d’un fort contenu technologique dans le cloud ou en local, à des fins d’optimisation de l’efficacité des agents des sociétés de surveillance. ESI a beaucoup investi ces dernières années dans le développement de technologies cloud adaptées aux activités de surveillance. Aujourd’hui l’ensemble de nos solutions peut fonctionner dans le cloud en mode SaaS. Notamment, notre module ASPLink est intéressant pour les opérateurs de sécurité privée qui n’ont pas de station de télésurveillance. Ceux-ci peuvent offrir des services de télésurveillance fournis en marque blanche et opérés par des gros télésurveilleurs équipés en ESI avec ASP Link. Les sociétés de gardiennage aussi deviennent ainsi des « cybergardiens ».

ESI offre une plateforme globale de télésurveillance et cyberguarding qui représente un complément à forte valeur ajoutée aux services de gardiennage humain, ajoutant aux rondes physiques locales des rondes virtuelles et apportant efficacité, sécurité et compétitivité au métier. Elle permet notamment l’optimisation et l’automatisation des contrôles vidéo, la gestion interactive de plans, le pilotage de robots, la détection de fausses alarmes et l’analyse vidéo. En association avec l’analyse vidéo, l’efficacité des rondes virtuelles est décuplée.
L’interactivité avec les équipes humaines est totale. Les agents de la station principale avertissent les agents locaux ou des patrouilles en cas de détection. En cas d’existence d’une station de sécurité locale, celle-ci peut être prise en main par la station centrale distante en cas de sortie de l’agent de sécurité pour une ronde ou une intervention. Grâce au cyberguarding, la présence des gardiens ou maîtres-chiens sur le site est optimisée par la surveillance des caméras. La surveillance locale peut être optimisée soit par des agents dédiés au site, soit par des patrouilles d’intervention rapide placées sur secteur et accédant très rapidement au site.
Enfin, des fonctionnalités complémentaires peuvent être apportées aussi bien à distance qu’en local : vérification technique des caméras et de leur disponibilité, ouverture d’accès à distance, conciergerie virtuelle, …