Lettre d'information Insee Première - n°1720 - Novembre 2018

Les entreprises de sécurité privée : une faible rentabilité malgré une vive croissance

Capture d’écran 2018-11-23 à 14.44.15
Le 23 novembre 2018 Imprimer

En 2016, les 5 700 unités légales du secteur de la sécurité privée emploient 139 000 salariés en équivalent temps plein. Elles réalisent 7,0 milliards d’euros de chiffre d’affaires. L’activité progresse fortement en raison d’une demande soutenue : le chiffre d’affaires augmente en moyenne de 3,8 % en valeur par an depuis 2010. Le secteur comprend peu de grandes entreprises, ce qui accroît la concurrence et pèse sur les prix (+ 1,2 % par an sur la période).

En 2016, le taux de marge moyen n’est que de 3,7 % et 29 % des unités ont même une rentabilité négative. Les délais de paiement des clients sont globalement élevés, comparés à ceux des autres activités de soutien : un quart des unités constate un délai moyen supérieur à 75 jours de chiffre d’affaires. Par ailleurs, les rémunérations sont modestes : deux tiers des salariés perçoivent moins de 13 euros bruts par heure. La qualification et le taux d’encadrement sont faibles dans ce secteur, où seuls 2 % des salariés sont des cadres.

Pour lire l’intégralité de la lettre d’information Insee Première de novembre 2018